• En Art Martial, il est important d'avoir des genoux solides, en bon état. Surtout lorsque l'on prend de l'âge et que l'on vieillit. Tout s'use, le corps s'use, seul l'esprit peut demeurer jeune. D'ailleurs, le fait de garder un esprit jeune peut ralentir le vieillissement physique proprement dit, cela différemment et à des pourcentages différents selon chaque individu.

    Il est important de renforcer ses genoux, ce le plut tôt possible, impérativement vers la trentaine ou la quarantaine, et quotidiennement. C'est un des moyens de pouvoir faire face aux jeunes loups sur le tard, en gardant le maximum d'efficacité, de rapidité de mouvements, de souplesse dans les jambes.

    Je vais donc proposer un exercice chinois, destiné à renforcer tout le bas du corps : hanches, genoux, chevilles, ligaments, tendons. Ce n'est pas un exercice destiné à muscler le bas du corps, mais à le renforcer. La nuance est importante. Etant adepte d'une salle de musculation, je vois à chaque fois des mecs qui mettent des poids considérables sur les épaules, et qui vont faire du squat (mot anglais pour désigner le fait de plier ses jambes, comme si l'on s'asseyait, avec une barre sur les épaules), sans se douter (ou si peu) des conséquences néfastes que cela aura sur leurs vieux jours, peut-être même avant : genoux explosés, dos abîmé (si l'exercice est mal exécuté).

    La musculation est bénéfique pour le corps, le squat particulièrement, à condition de rester raisonnable, et en dessous de ses limites. Si l'on recherche la performance, les conséquences suivront. Les avantages du squat sont donc :

    1. Muscler le bas du corps

    2. Muscler le haut du corps (Abdominaux)

    3. Renforcer le coeur (par les répétitions assis/debout, on s'essoufle vite)

    Les désavantages (si mal exécuté, ou avec une surchage sur les épaules) :

    1. Tension intense pour les genoux, aussi bien dans le mouvement de flexion que d'extension

    2. Possibilité d'hernie discale si le mouvement est mal exécuté

    Pour ceux qui aiment les exercices de musculation, c'est un exercice que je conseille vivement, car  le squat est un exercice conseillé en priorité pour le débutant, et à exercer à vie. C'est un exercice de base, bénéfique pour le corps, ou bien mauvais pour les raisons que nous avons indiqués ci-dessus. Aussi, le tout est de rester prudent dans sa pratique.

    La Position de l'Arbre

    L'exercice que je vais vous présenter, est connu sous le nom de la position de l'arbre. En Chinois, on le nomme "Zhan zhuang gong" (Exercice de la Colonne Debout, ou Exercice du Pieu). Il consiste à renforcer le bas du corps, mais aussi la stabilité mentale. Il est utile sur un plan purement santé, sur le plan martial, et sur le plan mental (renforcement de la stabilité de l'esprit par la stabilité du corps).

    Cet exercice très simple ne demande aucun partenaire, ni aucun matériel particulier. De plus, il peut être pratiqué n'importe où. Il suffit de se tenir droit, genoux à la perpendiculaire des orteils. Les mains sont placées en cercle devant le corps (bas-ventre, ventre ou plexus), comme si l'on "embrassait un arbre". Les mains ne se touchent pas, les coudes sont pliés, les paumes des mains sont tournées vers soi. Il faut toujours rester détendu. La respiration est calme, profonde. On inspire par le nez, on expire par la bouche. A l'inspiration, on descend l'air dans le bas-ventre, au-dessous du nombril, en gonflant très légèrement le ventre. A l'expiration, on souffle tout, en rentrant le ventre. Les respirations sont douces, lentes, profondes. Personnellement, mon menton est légèrement rentré dans mon cou, je sens ainsi beaucoup mieux ma respiration. Vous ne devez pas rechercher à contracter vos jambes, elles se contracteront naturellement, aussi n'essayez pas de les contracter plus. Sentez que vous vous enracinez dans le sol. Visualisez vos pieds déployant des racines s'enfonçant profondément sous terre, s'écartant largement. Ces racines sont larges, puissantes et fermes.  Au début, vous sentirez au bout de cinq minutes, peut-être même avant, des douleurs dans les jambes. Vous serez obligés d'arrêter l'exercice. Au début, il ne faut pas se détruire, mais se construire, aussi arrêter dès que vous ne pouvez plus continuer. Par la suite, si vous pratiquez tous les jours, régulièrement, au bout de quelques temps, vous pourrez commencer à essayer de dépasser légèrement vos limites et essayer de dépasser le stade de la douleur. Ainsi vous tiendrez 10 minutes, puis 15, puis 20, puis 30. L'esprit est détendu, on doit s'efforcer à ne penser à rien, faire le vide, se concentrer sur un point blanc au niveau du troisième oeil (entre les sourcils). Au début, vous n'y arriverez pas.  Au bout de deux ans de pratique, vous n'y arriverez peut-être pas encore. Mais essayer d'atteindre le but qui est d'arriver à la vacuité de l'esprit, le renforcement physique pour un but martial, le renforcement du corps sur un plan santé. N'espérez pas y arriver rapidement. Training, training, training... En japonais, on nomme ainsi cet exercice "ritsu zen" (méditation zen debout).Il y a des variantes de cet exercice, vous les présenter serait dangereux pour votre santé avant d'avoir maîtrisé cet exercice. Toujours commencer par la base, et la pratiquer toute la vie est déjà considérablement positif. Les résultats sont stupéfiants : depuis que je le pratique, je ne sens plus de douleurs dans mes jambes suite à des marches prolongées et rapides, je me sens beaucoup plus endurant, souple et détendu.

    Maître Kenichi Sawaï, fondateur du Taïkiken, pratiquait ainsi deux heures chaque matin. Il était capable de faire face à 80 ans à des adeptes de 50 à 60 ans plus jeune, sans problème. J'ai mis en bas de cette rubrique une vidéo de ce dernier, vous pourrez en juger vous-même. En-dessous de cette première vidéo, l'exercice proprement dit de la "Position de l'Arbre" par un adepte du Taïkiken. Bonne pratique.

    Kenichi Sawaï disait : "Vous pouvez dominer l'adversaire par la force si vous êtes grand, mais si vous êtes capable de le dominer par une rapidité d'un instant, cela est plusieurs fois supérieur en qualité technique... La technique manquant de souplesse perd rapidement son efficacité, et ne permettra pas d'assurer la défénse. Il faut apprendre à se défendre avec la souplesse de tout le corps... La technique doit être comme la branche souple d'un arbre : si elle est raide, elle se cassera en vieillissant."

    Par Jean-Marie André


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique