• MANIPULATION MENTALE 1

    MANIPULATION MENTALE

    « Une manipulation mentale est, une action orchestrée par un individu ou un groupe d'individus, visant à prendre le contrôle de l'esprit et du comportement d'une personne ou d'un groupe. Lors de nos recherches sur l'agression et sur les capacités dont nous disposons pour y faire face, nous sommes bien obligés de remarquer qu'il existe toutes sortes de mythes entourant le sujet et que les manipulations mentales vont bon train.
    La plupart des méthodes de combat, qu'elles soient arts martiaux, de self défenses, ou sports, ont leurs maîtres, experts, champions, disciples, elles reproduisent à merveille le schéma de notre société de consommation avec son système hiérarchique.
    Le système hiérarchique établi ne vise pas l'épanouissement de l'individu, il ne sert qu'à établir une dominance paternaliste de type psycho familiale envers les grades inférieurs et de l'infantilisme à l'égard de ceux, gradés, ou maîtres, que l'on considère comme supérieurs. Certaines écoles, certains styles, mais en général, tous ceux qui veulent adhérer aux règles émises par la société, doivent se conformer à des critères d'organisation et de hiérarchie draconienne calquée sur les organisations de type militaire, policier …. . D'autres organisations, ont choisi un fonctionnement de type religieux ou sectaire, le gourou, le grand maître, ou le « sensei » règnent alors, sans partage sur ses disciples. Quel que soit le mode de fonctionnement de ses structures, elles ont en commun et ne doivent leur solidité, qu'au fait que l'on inculque à tous les membres du système : et quel que soit son grade et son niveau dans la hiérarchie, qu'il fait partie d'une sorte d'élite, différente par ses techniques et ses méthodes de combats à toutes les autres. Le mensonge est certain, mais la gratification obtenue par le pratiquant est tellement grande, qu'il y adhère totalement. La tenue, l'esprit de groupe, les rites, les coutumes ancestrales véritables ou inventées, font adhérer le pratiquant à cette soi-disant élite et du coup, lui font accepter son aliénation totale au système, sans vraiment se poser de questions. "
    extrait du livre - Anthropologie du combat - Thebookedition
    http://www.thebookedition.com/jean-luc-guinot-anthropologie-du-combat-p-32290.html


    Afin de compléter nos propos sur les mythes, il convient de remarquer combien la science détournée ou adaptée à la situation peut-être utile aux dominants à la tête des organisations chargées de vendre les produits des systèmes de combats ( arts martiaux, sports de combats et self défense). En effet nous voyons arriver depuis quelques années des vidéos réalisées par des organismes scientifiques et des universités, surtout anglo-saxonnes, sur les systèmes de combat. L’objectif des programmes scientifiques est de démontrer, par exemple, la puissance de frappe d’une technique ou l’impact dévastateur d’un système.

    Les techniques servant aux accidents routiers lors des krachs tests servent de base de travail, le principe est souvent le même, prenez un champion connu pour son esprit guerrier, pour sa combativité dans une discipline martiale, faite lui réaliser des mouvements de combats à pleine puissance dans un mannequin ou un sac truffé de capteurs le tout relié à un ordinateur qui mesure la puissance d’impact. Aussitôt s’affichent des résultats impressionnants, avec des commentaires qui bien souvent évoquent avec graviter la puissance destructrice du système de combat analysé.

    Certes, les résultats sont réels et souvent impressionnants, mais dans l’esprit des plus jeunes, bien souvent cela est de nature à faire croire en la supériorité d’une méthode sur une autre, ainsi nous apprenons que les techniques de jambes de la boxe thai sont plus puissantes que celles du karaté etc. Rien de mal me direz-vous, en effet, il n’y a rien de mal à faire étalage de faits scientifiques, sauf à faire croire qu’ils constituent la réalité.

    Les tests en question ne sont pas plus utiles au combat que le sont les épreuves de casses de briques, de pains de glace et autres planches, ils ne prouvent rien, sauf que le champion frappe fort sur une cible immobile, qui ne riposte et n’anticipe pas. La réalité de deux adversaires s’affrontant rituellement sur un ring est autre chose de bien plus complexe, sans parler bien entendu de la réalité de la rue sans aucune règle, sans arbitre et sans pitié.

    Les marchants d’illusions disposent de moyens financiers importants pour faire effectuer les tests scientifiques, il est évident qu’ils ne reculeront devant rien pour continuer à jouir des revenus confortables qu’apportent les systèmes de combats.

    Livres de Jean-Luc Guinot

    Ingénieur d'étude à l'université Paris Ouest-Nanterre la Défense. 
    (Paris 10 Nanterre).
    Anthropologue spécialisé dans le combat. 
    Membre de l'association des anthropologues du Québec.
    Son forum : http://combat-defense-forum.xooit.fr/index.php

    MANIPULATION MENTALE