• INTRODUCTION

     

    L'ART DES POINTS VITAUX

    (KYUSHO)

     

    "IL Y A PLUS FAUX QUE LE FAUX,C'EST LE MELANGE DU VRAI ET DU FAUX"

    (Paul Valéry)

     



     

    INTRODUCTION:

    <o:p> </o:p>

    L'art des points vitaux (kyusho) que nous distillons dans notre pratique et en premier lieu un adjuvant pragmatique à notre karaté total, il est un plus, qui peut parfois faire la différence.

                Si certaines théories peuvent sur le papier être attirantes, il est certain que calquer la théorie de la médecine traditionnelle chinoise (MTC), et plus particulièrement celle de l'acupuncture, au combat est un contre sens suicidaire pour l'artiste martial, pour la simple raison que les diagnostiques de <st1:personname productid="la MTC" w:st="on">la MTC</st1:personname> ne peuvent, dans la majorité des cas de figures, être de bons remèdes pour le combat martial où toute la chimie et l'énergie du corps sont transformées par les paramètres inédits  de cette nouvelle situation.

                Par exemple:

    <o:p> </o:p>

     LES CYCLES JOURNALIERS:

    Selon cette théorie le ki parcours l'ensemble du corps humain par cycle de 24H et il est à son plus haut niveau dans une partie spécifique du corps par portion de 2H:

    <o:p> </o:p>

    1-  Cette théorie da <st1:personname productid="la MTC" w:st="on">la MTC</st1:personname>, commune à tous, oublie un détail: elle ne tient pas compte des horloges internes à chaque être humains.

          2-  Si cette théorie est acceptable en MTC, elle est complètement faussée par la   nouvelle donne du combat total, en effet en état de stress, la chimie interne du corps change radicalement le diagnostique de cette théorie. Elle est donc inapplicable en combat total.

    <o:p> </o:p>

    LES POINTS D'ACUPUNCTURES: <o:p></o:p>

                Si en MTC cette théorie de l'acupuncture est acceptable, elle ne l'est plus en combat total où la moindre erreur se paie cache. Quelle est cette erreur? Il y en a plusieurs:

    <o:p> </o:p>

    1-     La carte des points d'acupuncture est généralisée à tous, or des différences signifiantes existent entre les individus au niveau de la localisation des points.

    2-     Certains individus sont totalement insensibles à certains points.

    3-     La nouvelle donne chimique du corps humain pendant le combat total fait que certains points se ferment et sont inexploitables.

    4-     Certaines personnes connaissent des techniques rendant certains de leurs points inaccessibles.

                Il y a donc trop d'incertitude pour se fier en combat total à la faculté de régénération ou d'amoindrissement du Ki par un point d'acupuncture.

    <o:p> </o:p>

    THEORIE DES  ELEMENTS:<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Selon la théorie de cinq éléments, en Kyusho Jitsu, il existe 4 cycles ayant une accentuation des effets dans une application martial:<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    LE CYCLE CREATION<o:p></o:p>

    LE CYCLE DESTRUCTION<o:p></o:p>

    LE CYCLE DESTRUCTION INVERSES<o:p></o:p>

    LE CYCLE CREATION INVERSE<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    D'où la théorie suivante, si je frappe, frotte ou pince un point de Kyusho d'un élément quelconque, le point suivant auquel je ferai subir le même sort, pris dans l'élément par exemple du cycle de destruction, sera beaucoup plus sensible.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Il n'y a pas besoin de sortir des mines pour s'apercevoir que n'importe quel point prit au hasard après le premier point touché entrera dans un des 4 cycles.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Exemple:

    1er point frappé un point de l'élément feu.<o:p></o:p>

    2ème point frappé de:<o:p></o:p>

    Elément Terre = Cycle de création

    Elément Métal = Cycle de destruction

    Elément Eau =  Cycle de destruction inversé

    Elément Bois = Cycle de création inversé

    <o:p> </o:p>

    Si nous acceptons comme vrai la théorie des 5 éléments, nous voyons bien son inutilité en combat total puisque tout second point touché entrera obligatoirement dans un cycle. Nul besoin donc de s'encombrer d'une connaissance compliquée et obsolète au niveau du combat total. De plus le combat total demande des réponses rapides à des problèmes nouveaux de seconde en seconde, pas le temps de se demander dans quelle saison nous sommes, quelle heure est-il, quel est le point que nous devons toucher, et dans quel élément, après avoir percuté le premier.

     

     

    C'est tout pour le moment....
    <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>


  • Commentaires

    1
    Takemaro
    Vendredi 12 Juin 2009 à 00:08
    Sur quoi je me base concrètement à  quel sujet?
    En quoi je décris un apprentissage rébarbatif et inutile?
    Toute la connaissance est bonne et utile, mais en combat total il faut l'oublier pour aller à  l'essentiel.
    2
    karatedidact Profil de karatedidact
    Vendredi 12 Juin 2009 à 00:24
    Sur quoi je me base concrètement à quel sujet?
    En quoi je décris un apprentissage rébarbatif et inutile?
    Toute la connaissance est bonne et utile, mais en combat total il faut l'oublier pour aller à l'essentiel.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :